La navigation dans le bassin d’Arcachon 

Elle se ramène à deux problèmes : bien identifier les pieux de signalisation à chaque embranchement pour ne pas s’engager dans un estey sans issue, et calculer soigneusement la hauteur d’eau pour ne pas talonner un parc , ou rester échoué dans le chenal avant d’avoir rejoint le port. Pour visiter les différents ports du bassin, nous adoptons arbitrairement une rotation dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant notre navigation par le chenal de Piquey et le long de la côte ouest.

Capbreton

 Il y a bien des siècles,l’Adour se jetait dans le golfe de Gascogne à hauteur de Capbreton, là où débute un vallée sous marine, le Gouf, qui entaille le plateau continental de plus de 100m à moins d’un mille du rivage. Il ne reste aujourd’hui de l’ancien lit de l’Adour qu’un petit cours d’eau asséchant à basse mer et dont l’entrée n’est guère protégée de la grosse houle du golfe qui peut déferler dangeureusement.

Anglet

 Dans l’entrée de l’Adour, sur la rive sud, le port d’Anglet a été aménager derrière une ancienne digue. Le site n’est pas déplaisant bien que la rive nort soit assez industrielle. Cet important port de la côte basque bénéficie de la protection des ouvrages d’accès du port de commerce de Bayonne.

Biarritz

 Cette station balnéaire est très dynamique mais elle ne s’est pas beaucoup intéressée à la navigation de plaisance. Il est vrai que l’amplitude de la houle en ces parages pose de sérieux problèmes. Le vieux port est un site pittoresque mais d’un accès difficile.

St Jean de Luz

 Cet actif port de pêche abrite une importante flottille de chalutiers spécialisés dans la pêche à la sardine et au thon. Le décor est très pittoresque dans le style basque mais aucune place n »est réservée à la plaisance. Il faut se glisser discrètement entre deux chalutiers.

 Hendaye

 La ville d’Hendaye en aménageant tout un nouveau quartier à l’extrémité ouest de la grande plage, s’est dotée d’un moderne port de plaisance de 720 places qui du fait de son environnement reste animé même en hiver et contrairement aux autres ports du Pays Basque , l’accès par l’estuaire de la Bidassoa ne présente pas de difficultés même par mauvais temps.

 Fontarabie

Tout le plan d’eau au N.W de la plage d’Hendaye et de l’entrée de la Bidassoa est utilisé comme mouillage par près d’un demi-millier de bateaux de plaisance qui s’y amarrent sur bouées. Le plan d’eau bénéficie par les vents dominants d’ouest et N.W de la protection partielle des hauteurs du cap Figuier.

Pasajes

A 5 miles de Hendaye, Pasajes est le port industriel de la grande agglomération de San Sebastian. On conseille d’éviter Pasajes si l’entrée, une faille étroite dans le relief élevé du rivage, n’offrait un tout autre décor : un village pittoresque aux maisons de pierre ocre dont les soubassements plongent dans les eaux de la calanque.

 San Sebastian

A 3 miles de Pasajes, San Sebastian qui compte plus de 300 000 habitants, se veut une ville élégante pour les loisirs et les affaires avec ses promenades en corniche, ses beaux et imposants immeubles du siècle dernier et ses esplanades verdoyantes.

 Guetaria

Le port de pêche de Guetaria s’appuie sur le flanc Est de la presqu’île de San Anton reliée au rivage par le terre plein du port de pêche. L’avant port est organisé pour former un véritable port de plaisance à quelques pas d’un vieux village fort pittoresque.

 Ondarroa

Derrière les rochers déchiquetés de la pointe Saturraran qui sépare deux belles plages, Ondarroa est le port de pêche le plus important de la région. Il s’est développé là encore sur l’estuaire ensablé du rio Artibay qui, après une période de pluies peut voir son débit grossir en provoquant un fort courant dans la passe.

 Lekeitio

Au N.W de Ondarroa le rivage présente toujours le même aspect rocheux, accidenté et les collines descendent en pente raide dans la mer. Derrière la pointe de Bastarria et sa belle plage de sable ocre très encaissée, l’île Saint Nicolas couverte de pins sans aucune construction, est reliée à terre par un cordon dd’enrochements formant un chemin couvert à marée haute qui protège l’ensablement l’anse de Lekeitio où il reste toujours 2 à 3 m d’eau à basse mer.

Bermeo

Une importante flottille de chalutiers pratiquant en particulier la pêche au thon au large du Golfe de Gascogne, s’abrite dans le port de Bermeo qu’entoure qua creux des collines une ville active où la pêche est reine.

Bilbao

La vaste baie de Bilbao où se jette le rio Nervion, abrite le plus important port de commerce de la région de Bizcaia. Al’ouest, des centaines de mètres de quais accueillent de nombreux cargos et petits pétroliers dans un environnement industriel mais à l’Est, en bordure de la zone résidentielle de Bilbao où les villas sont nombreuses, les plaisanciers vont disposer de la nouvelle marina de Guetxo, la première du pays basque espagnol. Les bateaux ne pouvaient auparavant que mouiller dans l’avant port au voisinage d’une estacade.

 Santander

Le grand port de commerce de Santander, le plus important de la côte Cantabrique avec Bilbao et Gijon, s’est développé sur un estuaire que les grands navires peuvent remonter sur 3miles dans l’intérieur des terres. A la grande darse au cœur de la ville dont les beaux immeubles bordent les esplanades du front de mer, s’ajoute dans la zone industrielle près de l’aéroport une marina de 1400 places et deux mouillages dans l’entrée de l’estuaire.

Suances

A 12 miles à l’ouest du cap Mayor proche de Santander, le rio Suances se jette dans la mer entre deux longs cordons d’enrochements qui évitent l’ensablement provoqué par les grandes plages voisines bien que le rivage soit dans l’ensemble rocheux. Des collines au relief accidenté surplombent à petite distance l’entrée du chenal.

 Gijon

C’est le grand port industriel de la région d’Oviedo à 10 milles dans l’Est du cap de Péna, l’une des grandes avancées de la côte cantabrique. Mais le port de Gijon sur le flanc ouest de la vieille ville qui occupe une pointe rocheuse, était beaucoup trop exigu pour les grands navires et un nouveau port de commerce a été implanté dans l’ouest de la baie. Une chance pour la plaisance qui occupe les anciennes darses du vieux port au cœur de la ville.